top of page

Quand la médiation animale rencontre l'agriculture

Poules, vaches, ânes, chèvres, chevaux… Des animaux qui font du bien à ceux qui en ont besoin.


Définir l'activité


"La médiation animale est un accompagnement, à visée préventive ou thérapeutique dans laquelle un professionnel qualifié, concerné également par les humains et les animaux, introduit un animal auprès d’un bénéficiaire.

Cette relation, au moins triangulaire vise la compréhension et la recherche des interactions pouvant permettre de maintenir ou améliorer le potentiel cognitif, physique psychosociale ou affectif de la personne, dans un cadre défini au sein d’un projet. La médiation animale appartient à un nouveau champ disciplinaire spécifique, celui des interactions Homme-animal, au bénéfice de chacun d’eux, l’un apportant ses ressources à l’autre. »

De l’autre côté de l’Atlantique, on parle de la Médiation Animale ou de Zoothérapie. Ce sont des termes génériques qui englobent deux disciplines :

  • la thérapie assistée par l’animal : l’animal a là un rôle intermédiaire entre le praticien et le thérapeute ou intervenant professionnel en MA, il est considéré comme un auxiliaire du thérapeute

  • les activités assistées par l’animal : le but c'est d’améliorer la qualité de vie du public concerné en l’invitant à participer à des activités récréatives ou éducatives.

Quel rôle à l'animal lorsque la médiation animale rencontre l'agriculture


Les bienfaits de la compagnie des animaux dans la vie de tous les jours pour la santé n’est plus à prouver. Ce qui est nouveau, en France, c’est son utilisation par des professionnels de la santé ou de l’éducation et sa médiatisation.


L’animal stimule, facilite, et revalorise. Il ne juge pas. Il rend des marques d’affections. Il est source de bien-être.


Interagir avec un animal apporte aux patients la satisfaction des besoins émotionnels, fondamentaux comme le toucher, l’intimité d'une relation enveloppante.


Le rôle de l'animal est de favoriser la communication en 5 modes :

  • Visuel

  • Auditif

  • Tactile

  • Olfactif

  • Intuitivement

Quel accompagnement faire ?


A la base des médiations, on trouve la notion de « tiers », de triangulation. Cette notion prend tout son sens dans un travail avec des personnes fragilisées. En effet, la médiation s’inscrit comme un «entre-deux» dans la relation entre le thérapeute et la personne qui leur permet de se rencontrer. Participer ensemble à une activité, discuter autour de l’animal, l’observer… peut permettre d’établir un « contact » et aussi faciliter la relation et donc le travail. La médiation va donner les moyens aux personnes, momentanément dans l’incapacité de communiquer, de pouvoir s’exprimer et d’entrer en relation avec l’autre.

  • pratiquer des accompagnements en individuelle ou en petit groupe à l’aide d’un animal familier,

  • définir des objectifs individualisés que l’on traduira en mini activité. Ces mini activités renouvelées dans la durée permettront de mesurer la progression

  • commencer et terminer la séance par un temps d’expression

  • apprendre à analyser les observations et évolutions et rédiger des bilans.

Chaque séance sera différente selon les personnes participantes.





Différents publics cibles pour différentes approches !


La médiation animale offre une multitude d'approches adaptées à différents publics. En fonction des besoins et des objectifs spécifiques, cette pratique peut s'adresser à une variété de personnes.


Enfants et jeunes en difficulté, tels que ceux confrontés à des troubles du comportement, des troubles des apprentissages ou une inadaptation sociale. L'utilisation de la médiation animale permet de dédramatiser les difficultés d'apprentissage scolaire, tout en offrant un soutien émotionnel et un sentiment de valorisation.


Personnes âgées, souffrant d'isolement social ou de maladies telles que la maladie d'Alzheimer. La médiation animale facilite la communication, stimule les souvenirs, encourage la motricité et procure une sensation de bien-être, permettant ainsi une amélioration de la qualité de vie.


Personnes en situation de handicap, qu'il s'agisse d'un handicap physique, sensoriel, d'une déficience intellectuelle, de troubles psychiques ou d'autisme. La médiation animale favorise l'autonomie, la motricité fine, les interactions sociales et offre une source de réconfort et de plaisir.


Toute personne ressentant le besoin d'un soutien émotionnel, d'une thérapie ou simplement de l'envie de bénéficier des bienfaits de la présence animale peut également être concernée.


La médiation animale s'adapte donc à chaque public cible, en proposant des approches spécifiques qui répondent à leurs besoins et objectifs individuels.


Comment accueillir lorsque la médiation animale rencontre l'agriculture ?


Accueillir sur une ferme offre plusieurs avantages, tels qu'un cadre généralement verdoyant, apaisant et reposant, la présence d'animaux sur le site, une connaissance professionnelle des animaux suivis, la capacité à repérer et à éduquer des animaux pouvant devenir des médiateurs, la logistique pour nourrir et héberger les animaux, la satisfaction de constater les évolutions et une relation individualisée avec les participants. Cependant, il existe également des difficultés à surmonter, notamment :

  • Se former pour devenir intervenant en médiation animale. Pour pouvoir utiliser le terme "thérapeute", il est nécessaire de posséder un diplôme dans le domaine de la santé.

  • Se faire connaître et reconnaître en tant que professionnel de la médiation animale. Il est important de faire respecter son temps de travail en proposant des tarifs adaptés, car une prestation sur une ferme n'est pas gratuite.

  • Pratiquer la médiation animale de manière durable, en maintenant des séances régulières et en assurant un suivi cohérent.

  • Acquérir des compétences indispensables, telles que l'appréciation de la compagnie des enfants, l'éducation des animaux médiateurs, l'organisation par rapport à la vie de famille et à la vie de la ferme, la créativité, l'imagination, la bienveillance et aussi une approche commerciale. Il est également essentiel de savoir s'adapter à différents publics et de savoir dire non si nécessaire pour se protéger.

  • Se former à la médiation animale, en obtenant un diplôme ou une certification dans ce domaine.

Pour assurer le succès de votre activité de médiation animale sur une ferme, certaines conditions doivent être remplies :

  • Clarifier les objectifs de départ, en déterminant le nombre de groupes que vous devez accueillir pour atteindre vos objectifs, ainsi que maîtriser les aspects techniques et économiques du projet.

  • Construire une offre pédagogique solide et fixer des tarifs correspondants.

  • Renouveler les animations proposées.

  • Disposer d'un site Internet pour promouvoir votre activité.

  • Adapter les conditions d'accueil en fonction des différents publics.

Quel réglementation pour cette activité ?


Sur le plan réglementaire, si vous accueillez du public sur votre ferme, vous devez respecter la réglementation en matière de sécurité des établissements recevant du public (ERP) et d'accessibilité. Les normes d'hygiène alimentaire doivent également être respectées si vous proposez des goûters.


En ce qui concerne les questions juridiques, sociales et fiscales, il est essentiel que l'exploitation agricole remplisse les conditions d'affiliation au régime social agricole. Si la forme juridique de votre prestation de médiation animale diffère de celle de l'exploitation agricole, vous devez également remplir les conditions d'affiliation au régime social agricole. Sur le plan fiscal, les recettes issues de votre activité peuvent être considérées comme bénéfices agricoles si elles ne font pas l'objet de publicité. Dans le cas contraire, elles sont considérées comme des recettes de nature commerciale et doivent être déclarées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).


La rentabilité : quelle bénéfice il y a d'amener la médiation animale à la rencontre de l'agriculture


La médiation animale bénéficie d’une bonne couverture médiatique.


De nombreuses institutions forment leur personnel, ce qui peut à terme nuire aux différentes activités d’accueil à la ferme. Vous devrez être professionnels, vous former et pratiquer pour donner confiance dans l’accompagnement que vous proposerez.


Dans la plupart des cas, l'accueil en médiation animale est une prestation complémentaire à l’activité de ferme pédagogique ou séjours vacances enfants. Ce n'est pas l'activité dominante au sein de l'exploitation agricole.


Selon la prestation que vous envisagez, les investissements peuvent être plus ou moins importants. Pensez au financement d’un bloc sanitaire, des aménagements pour la circulation sur la ferme, un lieu de repli ou petite salle en cas de mauvais temps, une signalétique, quelques supports pédagogiques et de communication sont les principaux investissements communs à toutes les fermes. A cela s’ajoute les normes de sécurité et d’incendie et d’accessibilité.


La fréquentation est très variable d’une ferme à l’autre selon la prestation que vous offrez, le tarif pratiqué, la période d’ouverture que vous proposez. Nous avons peu de recul sur l’analyse économique de ces prestations nouvelles dans le secteur agricole.


La promotion de votre activité est essentiel pour le succès de votre activité !


En ce qui concerne la promotion de votre offre, il est essentiel de définir précisément vos prestations et de veiller à la cohérence de vos tarifs. Vous devez construire un argumentaire clair et concis, privilégier une présence sur Internet avec une mise en avant de visuels de qualité, utiliser le vocabulaire adapté à votre public cible et chercher à vous faire connaître auprès de la presse locale. L'adhésion au collectif "Bienvenue à la ferme" peut également être bénéfique pour votre promotion, avec un bon rapport qualité-prix pour la communication (site web, dépliants collectifs, événements, etc.).


Enfin, le réseau "Bienvenue à la ferme" peut vous apporter un soutien précieux. Il offre des conseils pour évaluer ensemble les opportunités de créer cette nouvelle activité sur votre ferme, un soutien entre les membres du réseau, des actions de promotion collective (portes ouvertes, tracts collectifs, panneaux, etc.) et une promotion individuelle. Des échanges d'expériences lors d'ateliers régionaux sont également prévus, avec des formations spécifiques organisées tous les deux mois.





En résumé, la médiation animale peut être un moyen efficace d'accompagner et de soutenir différentes populations. En combinant cette pratique à l'agriculture, il est possible de créer une offre unique et enrichissante. Cependant, il est important de se former, de respecter la réglementation en vigueur et de promouvoir son activité de manière appropriée pour assurer sa réussite.


Si tu es intéressé(e) par la formation et les informations sur l'accompagnement que je propose à L'École de la Vie, n'hésite pas à me contacter ou à prendre rendez-vous. Je suis disponible pour répondre à toutes tes questions.

90 vues0 commentaire

Comments


bottom of page